Quand papa ne veut pas couper le cordon…

Je me demande si c’est parce que tu n’as pas coupé le cordon des filles le jour de leur naissance que tu es un papa poule ou si c’est parce que tu es un papa poule que tu n’as pas voulu couper le cordon. Quoi qu’il en soit, la mère poule chez nous, c’est toi.

BE je l’ai dans la peau. Je la couve. Je passe tout mon temps avec elle. Je la couvre de bisous sans arrêt. Mais depuis la naissance de BA, j’ai coupé le cordon. Les trois jours à la maternité, notre 1ère séparation, la création du lien fusionnel avec BA a eu raison de notre lien fusionnel entre elle et moi et a fait place à un autre attachement. Attachement extrêmement fort,  incommensurable mais je n’ai plus ce besoin d’être tout le temps avec elle.

Toi, par contre, je crois que la naissance de BA t’a rapproché de BE. Trois jours passés avec elle, sans moi, vos têtes à têtes quand je m’occupais de BA, vous ont rapprochés. Ça n’a pas permis que tu coupes le cordon, bien au contraire. Je ne t’en veux pas, loin de là.  J’aime voir l’amour débordant que tu as pour BE, ce besoin que tu as d’être toujours scotché à elle. Simplement, les moments en amoureux, rien que nous deux, me manquent. J’aimerais retrouver mon mari. Aller boire un verre, aller au resto à 2, passer une nuit sans réveil nocturne, me réveiller dans tes bras… Je t’entends déjà me dire que j’allaite et que BA sera donc avec nous. Certes. Mais j’ai hâte de revivre ces moments. Alors je te laisse encore un peu de temps (oui, tout le temps de l’allaitement) en espérant que tu réussiras un jour à couper le cordon et à retrouver ta femme.

Je t’attends…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire